QVT et RPS en Nouvelle Aquitaine

En Nouvelle Aquitaine comme ailleurs, la crise du COVID est prise très au sérieux par tous les acteurs économiques et sociaux. Mais la recherche d’amélioration continue des productions et services ne s’arrête pas pour autant. Deux exemples dans le secteur social et médico-social de la Gironde viennent illustrer cette volonté de sérieux et d’avancée, dans le respect des obligations sanitaires ; coups de chapeau à :

  • l’APAJH de la Gironde, à Bordeaux ; deux établissements phare de cette Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés, un Institut d’Education Motrice, et un Dispositif Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique, viennent d’achever en décembre un parcours méthodologique sans faille aboutissant pour chacun à un « Plan d’Action d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail » (QVT) réalisé sur-mesure. Depuis 2019, avec l’accompagnement de Jean-Philippe TOUTUT, l’APAJH 33 se montre à la pointe de la mise en œuvre de la QVT dans ses établissements, en adaptation parfaite aux conditions sanitaires.

Lien : https://www.apajh33.fr/

  • l’ALP, Association Laïque du Prado : cette association gestionnaire de plus de 32 établissements et services regroupés en trois pôles, employeur de plus de 1000 salariés permanents, poursuit depuis près de trois ans un remarquable travail de détection et traitement des « Risques Psychosociaux »(RPS). Tout en menant une lutte stricte contre tous les risques infectieux, l’association poursuit sans discontinuer ses actions internes et ses formations « RPS », accompagnées par Jean-Marie MIRAMON et Jean-Philippe TOUTUT.

Lien : http://alprado.fr/

QVT et RPS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :