Editorial Janvier 2021

Toute l’équipe du Cabinet Jean-Philippe TOUTUT Consultants vous souhaite une très belle année 2021 !

Que faut-il se souhaiter à l’aube de cette année nouvelle ? La situation sanitaire mobilisant une grande partie de notre esprit, la santé vient en premier dans la grande majorité des vœux prononcés. 

Bien évidemment, nous formulons aussi pour tous nos lecteurs (et même pour les autres aussi !..) tous nos vœux de santé en 2021.

Mais nous pourrions aussi essayer d’aller un tout petit peu plus loin. La bonne santé souhaitée se résume-t-elle au fait de ne pas être contaminé par le virus de la COVID 19 ? Nous pouvons ne pas être en bonne santé et ne jamais être touché par l’infection. De même nous pouvons être contaminé mais conserver une santé relativement bonne. Il est possible aussi d’avoir une excellente forme physique, mais se torturer l’esprit à longueur de journée (ou inversement). Et que dire de la personne en pleine forme, saine de corps et de mental, mais qui ne dialogue jamais avec personne et flirte en permanence avec la désocialisation ? 

Les limites de la santé ne sont pas très précises, dès que l’on y songe. On s’aperçoit vite que la santé relève d’un ensemble de facteurs complexes beaucoup plus que d’un indicateur simple. Pour compléter encore le tableau, la santé reste un concept très subjectif, selon la définition que chacun de nous en donne. Définition qui, en plus, ce ne sera pas la même au fil des âges ou aux différents endroits et temps de notre vie.

C’est une belle interrogation que celle de se demander : qu’est-ce qui me fait dire que je suis en bonne, ou moins bonne, ou mauvaise santé ? Frédéric Nietzsche, qui s’est confronté toute sa vie à la maladie, évoque dans « le Gai Savoir » le concept de « Grande Santé » préférable à celle de « bonne santé ». Il appelle ainsi une notion évolutive, systémique, jamais figée, que nous dirions volontiers construite au fil des jours et de la conscience. 

De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en toute responsabilité, s’est penché sur cette question dès sa constitution en 1946. La définition qu’elle a donné de la santé consacre autant la complexité que la subjectivité du terme. « La santé », dit l’OMS, « est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

A cette lecture, on est donc en droit de penser que si l’absence de COVID ne signe pas la santé, sa présence ne signe pas non plus la maladie. On voit que cet « état complet de bien-être », tel que le voudrait la personne pour elle-même, se rapproche le plus de l’objectif d’une vraie santé intégrale, d’une « Grande Santé ». Ce vœu pourrait être au plus près de ce que l’on serait enclin à souhaiter pour nos proches comme pour nous-mêmes.

Ainsi tout le cabinet et moi-même nous vous souhaitons à tous, pour 2021, un état complet de bien-être, physique, mental et social, ou si vous préférez : une « Grande Santé » ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *